Philippe BIGET est né en 1938 à Paris, Il pratique plusieurs genres littéraires. L’écriture poétique est le plus ancien : poèmes, proses poétiques et textes de chansons, certains ayant été traduits en italien ou en polonais. Egalement prosateur, il a publié récemment avez-vous vu passer l’Amour ? Histoires peu ordinaires chez Unicité en 2013. Il écrit des textes critiques publiés dans plusieurs revues. Le théâtre l’attire depuis quelques années  (quatre publications, plusieurs lectures et représentations). Il est aussi le traducteur en français de l’important auteur américain  Stuart Dybek. Enfin, il consacre une partie de son temps à la réédition et au commentaire des œuvres du poète Alain Borne. Il a créé en 2005 l’Association Fondencre (www.fondencre.fr), domiciliée en Limousin, qui développe ses activités d’édition et d’animation culturelle.

Dernières publications :

 – Les Quais de Chicago traduction de nouvelles de Stuart Dybek Finitude 2007,

    réédité début 2015.

 – L’Histoire de la brume (fragments de Stuart Dybek)

 – Siloë 2008 (diffusé par fondencre depuis la disparition de Siloë).

 – Envol pour l’Eden – Théâtre  - L’Harmattan 2011




Alice-Catherine CARLS Formée en Sorbonne aux lettres et civilisations allemande et polonaise, titulaire d’un Doctorat d’Histoire des Relations Internationales de Paris I, Alice-Catherine Carls est actuellement Tom Elam Distinguished Professor of History à l’Université de Tennessee à Martin où elle enseigne depuis 1992 l’Histoire mondiale, européenne, et contemporaine. Elle collabore rgulirement et/ou fait partie du comit de rdaction de plusieurs revues (World History Connected, Public Justice Report, Posie Premire, Archiwum Emigracji) et est membre du jury du Cnacle europen de Posie, Arts, et Lettres. Elle partage ses activités entre la recherche historique, les traductions littéraires (du polonais et de l’anglais américain en français et du polonais et du français en anglais américain), et les articles de critique littéraire. Elle a été publiée en polonais, allemand, anglais, et français ; en Hongrie, Pologne, Allemagne, Suisse, France, Belgique, et aux Etats-Unis.


Ses livres comportent une étude historique sur la Ville Libre de Dantzig en 1938-1939, et elle travaille actuellement à une histoire de l’Europe au XXème siècle. Elle collabore régulièrerement aux revues “World Literature Today,” “Poésie Première,” “Le Journal des Poètes,” et « Recours au Pome. » Elle a fait connaître en français la posie de nombreux potes tant amricains que polonais, dont Carl J. Buchanan, Stuart Dybek, Marilou Awiakta, et Ren Powell. Elle a publi plusieurs volumes de traductions en français (Stephen D. Carls, Józef Wittlin, Józef M. Rostocki, Jan Kochanowski), et a introduit aux Etats-Unis l’oeuvre de Claude Michel Cluny et de Maria Maïlat. Sa traduction de Appalachia par Charles Wright [Les Appalaches, Paris : Editinter, 2009] a reçu le Prix Horace du Cnacle europen de Posie, Arts, et Lettres. Ses trois derniers livres de traductions sont Les quatre murs de ma souffrance par Aleksander Wat (La Diffrence/Orphe, 2013), Avare clart de Joanna Pollakwna (Editinter, 2014), et Purgatorius Ignis du pote kenyen Christopher Okemwa (Recours au Pome Editeurs, 2015).




Guy CHATY est né en 1934 à Bobigny (93). Il a  été successivement instituteur, professeur de lycée, professeur d'université. A côté de son activité scientifique et pédagogique, il a écrit et publié depuis 1977, poèmes, nouvelles, théâtre, essais, chroniques, notes de lecture, chansons dans dix-neuf recueils, une cinquantaine de revues, anthologies, colloques et sites.

 Il a mis en scène et joué des montages de textes, poèmes et chansons, de lui-même et d'autres auteurs dans de nombreux spectacles ou lectures publiques. Il a organisé et animé des manifestations sur la poésie et participé à des expositions de poèmes.

Il est ou a été membre de plusieurs sociétés artistiques ou littéraires : Comité ALIÉNOR, ALAMO (Atelier de Littérature Assistée par la Mathématique et les Ordinateurs, prolongement informatique de l'OULIPO et dont il est président depuis 1998), ARPO (Association pour exposition/animation des Revues de Poésie),  PEN-club français, SACEM, SACD, SLGH (Société des Lecteurs de Georges Hyvernaud, dissoute en 2014), Union des écrivains. Il est membre de la Direction  de Rédaction  Collective de la revue Poésie première  et membre des comités de lecture des revues Poésie sur Seine et Interventions à haute voix. 

Il est présent dans de nombreuses anthologies .

Dernières publications en recueils : Contes cruels (Editinter 1998) - Des Mots pour le Rire, Avant-Propos de Jean L'Anselme (Editinter 2000) - La vie en raccourcis (Editions Clapàs 2002) - Parcours (Editinter 2002) - Anatole et son chat / Anatol und sein Katz (Editinter/bilingue, 2004), Traduction et postface : Werner Rossade - Les espaces perdus d'Antoine, récit, (Editinter 2006)  - Phonèmes en folie (IHV 2008) - Amour de Jardin, raphia 2 Illustrations de Chantal Robillard (éditions Alain Benoît 2008) - Coup d'oeil en coulisse (D'ici et d'ailleurs 2008) - Eclairs de femme, illustrations d'Alain Lacouchie (Les Amis de Bergerazc 2009) - Mes navires, anthologie de poèmes courts 1979-2010, Encre de Silvaine Arabo (Editions de l'Atlantique 2010). À cheval sur la lune, illustré par Raphaël Leray, Soc &Foc 2012, prix des lecteurs Lire et faire Lire 2014 - Dans le jeu la vie, éditinter 2015. - J'avais quelque chose d'urgent à me dire, la main aux poètes, (éditions Henry 2015) - Apocalypse au pays des merveilles, textes sur affiche de Wanda Mihuleac, le livre  pauvre entre l'Alpha et l'Oméga, ville d'Angers 2016. - Les loups, livre d'artiste d'Eva Gallizi, traduit en allemand par Gabriele Wennemer, éditions Transignum 2017, avec CD - Incartade, cartes de tarot grotesque, textes de Guy Chaty sur dessins de Dominique Deboffle, éditions Transignum, 2017 - Coq-art, textes de Guy Chaty sur 15 images de Wanda Mihuléac, éditions Transignum 2018 - Le choc du clic, textes de Guy Chaty sur 181 photos de Laurence Izard, éditions Transignum 2019 - À fleur de peau, éditions Gros Textes, 2019


Site à consulter : http://guychaty.free.fr




Michèle DUCLOS Maître de Conférences honoraire, agrégée et docteur, Michèle Duclos a consacré son enseignement et sa recherche à l’université Bordeaux Montaigne à la poésie britannique et irlandaise contemporaine. Sa recherche a porté essentiellement sur le poète Kenneth White à qui elle a consacré sa thèse et de nombreux articles. En 2006 les éditions universitaires ELLUG ont publié son essai Kenneth White, nomade intellectuel, poète du monde. Elle a participé individuellement et collectivement à l’Anthologie de Poésie Irlandaise du 20ème siècle (éditions Verdier, 1996), à celle des Poètes d’Irlande du Nord (PU Caen, 1995) et à John Montague, Amours, marées (ed. William Blake & Co, 1988). Elle a traduit pour les éditions Fédérop les poètes Ruth Fainlight et Thomas Kinsella et pour les éditions Le Poémier de Plein vent de Bergerac la canadienne Patricia Keeney. En 2009 les éditions Caractères ont publié ses traductions de poèmes de Charles Tomlinson : Comme un Rire de Lumière, et en 2013 des poèmes d’Eamon Grennan :Etre là. Les éditions Alidades, en traduction collective, ont publié des poèmes de Harry Clifton L’Observatoire de oiseaux / The Bird Haunt en 2013, et en 2014, de John Montague, Dans l'entre-deux / Border Sick Call .

En 2009, en collaboration avec Jacqueline Starer, elle a publié aux éditions A Bouche Perdue de la MIPAH (Bruxelles), à partir d’une version anglaise, un volume de Une Ame qui joue, Poèmes choisis de Shizué Ogawa. Puis en 2015 aux éditions Caractères ont publié un nouveau livre de poèmes de Shizué Ogawa, Un Ame qui joue : l'Horizon, traduit et préfacé par elle.

Elle a également traduit trois pièces de la dramaturge grecque bilingue anglophone Lia Karavia pour les éditions Bilateral (Athènes).

 

Elle collabore ou a collaboré régulièrement, par des articles et des traductions, aux revues Le Journal des Poètes et Poésie/Première, à la revue en ligne temporel.fr, et irrégulièrement à Po&sie, Friches, Traversées, Europe, Recours au Poème.

Elle a reçu plusieurs prix pour ses travaux de traduction et de critique littéraire.

Elle a placé les plus importants de ses travaux sur son site :

micheleduclos.wordpress.com.



 

Bernard FOURNIER, est Président de l’Association des Amis de Jacques Audiberti et Secrétaire Général de l’Académie Mallarmé. Il aime les Mercredis du poète, café poétique à la Brasserie le François-Coppée, Paris, tous les quatrièmes mercredis du mois.

Secrétaire de rédaction de la revue Poésie/ Première.

 

ESSAIS :

- Le Cri du chat-huant, le lyrisme chez Guillevic, essai, L’Harmattan, mai 2002.

- L’imaginaire dans la poésie de Marc Alyn, essai, L’Harmattan, 2004.

- Histoire de l’Académie Mallarmé, Le Petit pavé, 2016 ;

- Métamorphoses, Audiberti essai de biographie, Le Petit pavé, 2019.


POÉSIE :

- Marches, Librairie-galerie Racine, 2005.

- Marches II, suivi d’une lecture de Pierre Oster, Le Manuscrit, 2008.

- Promesses, Encres vives, 2010.

- Maison des ombres, L’Harmattan, 2010

- Marches III, Aspect, Nancy, 2011.

- Je dis clématite, illustré par Jean-Marc Brunet, coll. « Le Livre pauvre » de Daniel Leuwers.

- Lisbonne, livre d’artiste avec Augusta de Schucani, 2012.

- Une Pierre, en chemin, Tensing, 2013.

- Lire les rivières, Aspect, 2017.

- Hémon, livre d’artiste avec Valérie Honnart, La Feuille de thé, 2018.


ROAMN :

- Peine de cœur en Puisaye, Les Amis du Vieux Villeneuve-sur-Yonne, 2016.




Jean-Paul GIRAUX est né à Paris où il a été professeur en collège. Il a publié un recueil de proses brèves : "Le chimpanzé de Rio" qui a fait l’objet d’une réédition augmentée aux éditions Editinter ; des nouvelles noires, "L'allée du vingt et autres faits divers", et plusieurs romans : "La lettre de Pithiviers”, préfacé par Maurice Rajsfus, “L’Amérique et les yeux du poisson rouge", policier, Métropolis, c'est tous les jours vendredi 13, policier  et “Le poinçonneur avait les yeux lilas" préfacé, par Jean Joubert, polarenpoch'éditinter. Toujours chez Editinter, il a publié Le père Molex est une ordure, un format à l'italienne où ses textes accompagnent 36 acryliques en quadrichromie de Colette Giraux, et Y a-t-il des mots pour parler poésie? un livre d'essais qui rassemble vingt ans d'articles sur le poème et la poésie.

Il collabore aux revues Poésie sur Seine et Poésie/première auxquelles il donne régulièrement des articles. On peut consulter quelques-uns d’entre eux intégralement reproduits sur Internet Ses études et entretiens concernant  les poètes contemporains  sont rassemblés dans une anthologie de l'Arbre à paroles (272 pages - Belgique mai 2011) intitulé Aragon Césaire Guillevic et 21 invités du mercredi du poète . 

Il a participé à de nombreuses manifestations littéraires, notamment en région Centre où son roman, La lettre de Pithiviers, lui a valu une interview avec présentation du livre sur FR3 Centre dans le cadre de la commémoration d’Auschwitz en janvier 2005.

On consultera Internet pour avoir une idée plus complète de ses activités éditoriales et notamment :  

http://www.editinter.fr  

http://pagesperso-orange.fr/jeanpaulgiraux/  


 

 

Isabelle LELOUCH est née le 28 08 63 à Limoges. Vit à Paris.Bac littéraire (concours général de composition française).

- La dictée sans faute, poésie,  2011, Atelier Rougier
- Poésies d'amour, poèmes, 2014, Atelier Rougier
-
La jeune fille et l'oiseau, théâtre poétique, Editinter, pièce créée en 2013 au
  Studio Raspail et atelier RL.
-
Cafouillages dans Peau d'âne co écrit avec J.Persini, Théâtre jeunesse, 2017,
  Unicité. Pièce créée en 2017 au Théo Théâtre et Comédie St Michel.
-
Seulement de la lune, 2017, Soc et Foc.
-
Prix Sélection Simone Landry pour le poème "Serre", femmes et Liberté.
-
Jusqu'à Ta paume, Galerie Racine, poèmes, en Juin 2019.
-
Deux jours après l'Eden, théâtre, chez L'Harmattan en 2019.
-
Le Banquet des Solitudes, suivi de Festin, chez Unicité en Octobre 2019.



Laurence LÉPINE, est née à Carcassonne en 1967. Elle vit actuellement à Bordeaux. Elle a publié plusieurs recueils :

- Mon coeur de son coeur s’éprendre (éditions Encres Vives 2015),

- Je suis venue comme la neige (fondencre 2015),

- Que sais-tu de mon chant (Éditions Le Serpolet 2016),

- Je porte la merveille - Prix des Trouvères 2016 (Les Écrits du Nord/Éditions Henry 2017),

- Autour des bouches morsures sa joie (Éditions Henry 2018),

- Le jour nouveau à naître - Poèmes à Ingeborg (Cheyne éditeur 2019).


Également, en ligne, La fileuse de granit, rubrique littéraire de la Revue Europé-enne de Psychologie et de Droit :  www.psyetdroit.eu  



 

Daniel LEUWERSAuteur d'une dizaine de recueils (de La Vie cassée à Fausseté du vrai), de récits (René Char, dit-elle, est mort), de carnets (Surimpressions d'Afrique, Le Voyage immobile), Daniel Leuwers, longtemps professeur d'Université et, un temps, diplomate en Australie et en Afrique, s'est surtout fait l ' « accompagnateur » des poètes contemporains (La Place du poème), l'éditeur-préfacier de Rimbaud, Mallarmé, Reverdy, Jouve, et le chroniqueur poétique de nombreuses revues.

Membre de l'Académie Mallarmé, il a créé, dès 2002, la collection internationale des « livres pauvres » (manuscrits enluminés et hors commerce) exposés dans le monde entier et répertoriés dans de riches catalogues (Richesses du livre pauvre et Les Riches Heures du livre pauvre, chez Gallimard).

 



Martine MORILLON-CARREAU, née à Nantes en 1948, a travaillé huit ans à la Martinique après des études de Droit. Revenue dans sa ville natale, elle y a enseigné en tant qu’agrégée de lettres, en lycée et à la Faculté de Droit.

Elle est l’auteure de nouvelles primées à différents concours et d’articles sur la poésie.

On peut trouver ses poèmes dans diverses REVUES et ANTHOLOGIES, françaises et étrangères.

Son poème « Astral » a été intégré par Jean Branchet, plasticien du group MADI, à la vidéo éponyme.


RECUEILS de poésie :

- Dire (1998, Petit Véhicule, Nantes),

  1. -Midis sans ombre (2002, Librairie-Galerie Racine, Paris), Prix Jean-Claude

  Renard  2003 (Grand Prix de la Ville de La Baule), (épuisé) 

- Monstres (2004, Exposition Fantasiarque de Bouin), (épuisé) 

- Le Jardin du porte-plume (2005, Sac à mots) poèmes accompagnés de

  dessins de Chantal Atelin (épuisé),

- Mais c’est ailleurs toujours (2008, Sac à mots)

  1. -De l’autre côté ce miroir (2011, Sac à mots), 14 poèmes, dont un manuscrit,

   accompagnant douze photos d’œuvres de Chantal Atelin.

- Poésie l’éclair l’éternité (Sac à mots , 2012) 

- Pierres d’attente (Petit Pavé, 2013)

  1. -Poéclats (Caprice avec des ruines) (Éditinter, 2015)

  2. -Écoute la mer, petite oreille ! (Unicité, 2019)


ROMAN :

  1. -Dans la chambre de Juliette (éditions Henry, 2018)


Pour en savoir plus : http://m.morillon.carreau.free.fr

 



Jacqueline PERSINI née le 22 mars 1944 à Marseille, vit à Paris. Après avoir cheminé longtemps dans les sentiers escarpés de la psychanalyse, elle se consacre actuellement à la poésie. Inscrite à la Société des Gens  de Lettres, à la Charte des Auteurs et Illustrateurs jeunesse. Elle fait partie du comité de rédaction de la revue Poésie Première, responsable de la rubrique Poésie jeunesse.

Dans l’association «  Lire Faire lire », elle initie les bénévoles à la poésie contemporaine afin que, dans les rencontres avec les enfants, cohabitent histoires et poèmes.


Dans ses livres autobiographiques (L’Harmattan, Aspect) alternent poèmes et proses poétiques. Des recueils de poésie (éditions de L’Atlantique - Ficelle - Encres vives, Unicité, Pippa) ouvrent un espace imaginaire où cohabitent le ludique et le grave. Avec la poésie jeunesse (Le Dé Bleu - SOC & FOC - Donner à voir -Voix Tissées), elle se laisse prendre plus encore dans des tourbillons de sons et de sens où l’enfance ne se retrouve pas mais se réinvente dans ses drames et ses émerveillements. 


Écrire, c’est s’approcher de ce que Breton appelle « l’infracassable noyau de nuit » mais aussi jouer avec les vacillements de sons et de sens, inventer quelque luciole.


Dernières publications :


  1. -Cascades et séquoias, illustré des peintures de Pierre Delcourt, éditions Unicité,

  2016

- Le fileur de voyelles, avec les encres de Marc Bergère, SOC & FOC, 2017

  1. -Il prend l’air petit ver ou Les aventures d’un ver de terre, illustrations de

  Dominique  Deboffle, Voix tissées, 2017.

  1. -Cafouillages dans Peau D’âne en co-écriture avec Isabelle Lelouch, illustrations

  de Christine Vallot, éditions Unicité, 2017.

  1. -Nos voix comme des lampes, en co-écriture avec Jean-Marc Chanel, illustrations

  Christine Vallot, éditions Pippa, 2018.

- Tous les bouquets deviennent rouges, éditions Unicité, 2019.

- Une maison presque poème, illustrations Luce Guilbaud, Corps Puce, 2019.


Nombreuses publications en revue, participation à des anthologies et à des expositions.




Basile ROUCHIN est né au début des années 70. Actuellement, il vit et travaille en banlieue parisienne. Quelques-uns de ses textes ont paru dans une trentaine de revues ou sous forme de plaquette. Premier recueil : « Détail d’intérieur » (IHV, mars 2015) 



notices bio-bibliographiques des collaborateurs

accueilpoesie-premiere.html
        comment
se procurer 
             la revuepoesie-premiere_la_revue.html
sommaires 
     1996 à 2012poesie-premiere_sommaire_1996_2012.html

collaborateurs

sites amispoesie-premiere_sites_amis.html
contactez-nouspoesie-premiere_contact.html
 sommaires 2013
                à 2019poesie-premiere_sommaire_2013_2019.html
dernier numéropoesie-premiere_dernier_numero.html